| interviews
what will the neigbors think?...

 


  Massacre #1 (2002)

Par Simon.

1) Histoire du groupe…

- Dav./guitare : Ah ! Là je suis un peu pris de court car c'est la première fois qu'on me pose cette question. Attends un peu que je me souvienne… Oui, ça y est, j'y suis. En fait, on s'est rencontré sur un plateau de télévision. C'était à " l'école des fans " avec Serge Lama comme invité. Donc on peut dire que c'est grâce à Jacques Martin que Tekken est né. En fait j'avais été agréablement surpris par les prestations de David et Joe qui avaient repris respectivement les tubes " passe-moi les chips, j'ai soif " et " ma collection d'arrosoirs " de Serge. Donc j'ai absolument tenu à les rencontrer en coulisse après l'émission. Ils ont été tout de suite d'accord pour former un groupe. Antho était à l'époque femme de ménage au théâtre de l'Empire et il a écouté notre discussion. Il voulait changer de vie donc il nous a demandé s'il pouvait faire parti de notre projet et on a dit oui. Jean-Marc, on l'a rencontré lors de la deuxième communion de ma petite sœur, il était enfant de chœur. Quant à Tep, lui il est venu bien après, on était déjà super connu et il y avait un paquet de monde qui voulait entrer dans Tekken. Il a eu de la chance d'être super riche et de connaître Eddy Barclay (c'est son grand oncle). Donc c'est pour ça qu'on l'a accepté.
- Dav./mic : J'ai l'impression que cette version des faits est très réaliste. Je ne vois rien à rajouter à tout cela. Dans mon team y'a que des numéros 10.

2) Quelles sont vos influences et vos groupes favoris ?

- Dav./guitare : A part un morceau qui rend clairement " hommage " à Spazz, je ne sais pas si on peut parler d'influences pour Tekken parce qu'on ne se dit pas : là on va mettre un plan à la Loana et on va enchaîner sur une partie rapide à la L5.
Au niveau des groupes qui me bottent bien le cul c'est en gros tous les surexcités qui arrivent à jouer plus vite que leur ombre : Hellnation, Locust, Dropdead, E-150, Capitalist Casualties pour n'en citer que quelques uns, sans oublier toute la flopée de fous furieux japonais…
- Dav./mic : Les morceaux sont composés à l'arrache… une répétition, on les joue 3 fois et après on les balance en concert… pas le temps d'arriver à maturité ! On s'en bat les couilles… Tout est bancal, c'est parfois mal jouer (on va dire que des fois c'est mieux jouer que d'autres) mais c'est pas un problème… Tout s'est fait un peu bizarrement… On ne faisait rien (juste du bruit) et d'un coup on a du faire des morceaux pour faire un concert… et donc tout s'est fait à la va vite sans qu'on y pense vraiment… Alors parler d'influences, je ne sais pas quoi te dire… si je te citais des groupes (je pourrais, pas de problème !) je pense qu'ils auraient les boules en lisant cette interview (si jamais après ils écoutaient nos disques !)

3) Pourquoi ce nom ?

- Dav./mic : C'est simple on était parti dans un concept assez obscur au départ (on ne pensait pas à la musique, mais on pensait à ce qu'il y avait autour !) et donc c'est en rapport avec le groupe Doom. Doom est devenu un nom de jeu vidéo super connu, nous on a fait l'inverse, on a pris un nom de jeu vidéo connu et on en a fait un " groupe "… en, finesse ultime, reprenant le logo de Doom. Pas d'autres significations, pas d'autres raisons…
- Dav./guitare : Et bien David veut étymologiquement dire " aimé de dieu ". Ma mère est très pieuse et apparemment elle voulait que dieu m'aime. Je suis content que tu poses cette question parce que j'ai la fiche technique de mon prénom sous les yeux. Pour une fois, je vais pouvoir répondre correctement à une question, je te la livre : " charme, séduction et amabilité sont autant de points forts qui le rendent irrésistible. David est déterminé et il sait vous faire aller où il veut, car il a de la suite dans les idées, il ne manque pas pour cela de bons arguments et d'astuce. Il est fier et sincère. En amour il peut bien faire des ravages et cela grâce à son charme fou et à son tempérament de… rocker ! " (tiré de : " un prénom pour toujours ", éditions Fotomania).
- Dav./mic : Et tout ça est aussi valable pour moi…

4) Le meilleur concert que vous avez vu ? Le pire que vous ayez joué et pourquoi ?

- Dav./guitare : Le concert qui m'a le plus marqué c'était le festival grind du Rat Mort à Hesdin en 99. Peut-être parce qu'il y avait des " gros " groupes (Unholy Grave, Agathocles, Malignant Tumpour entre autres…) et aussi parce que l'ambiance était assez sauvage ! D'autant plus que c'était calé au milieu du festival belge de hardcore du Vort'n Vis et que la transition a été assez marquée. Sinon, il y a quelques concerts dans des squatts de Toulouse qui m'ont bien fait halluciner pas tant par les groupes mais surtout par l'ambiance.
Le pire des concerts où on a joué (et c'est le seul qui m'ait laissé un mauvais souvenir) c'était en février 2001 dans un bar à Toulouse. On jouait avec Impure Wilhelmina et Ordeal. Ce jour là, rien n'allait, c'était affreux, j'ai pété une corde, j'ai mis une heure à la changer, on a joué comme des pieds (bien plus que d'hab !) et en plus c'était le jour de l'anniversaire de david, un sale cadeau !
- Dav./mic : Ben moi je vais dire que ça fait bien longtemps que je n'ai pas vu de concerts qui m'ait laissé sur le cul… d'ailleurs je n'ai jamais rien ressenti de plus fort que la première fois où j'ai vu Cure en concert… C'était mon premier concert et voilà quoi… j'étais ultra fan et donc ça m'avait vraiment fait quelque chose de les voir… surtout que je ne m'y attendais pas vraiment… Pareil pour Nirvana… Je pense que c'est un des meilleurs souvenirs de concert que j'ai jusqu'à présent… Et pourtant ce n'était pas terrible… Mais je me souviens très bien être entré dans un magasin de disque et avoir vu qu'ils passaient et je n'en revenais pas… dès le lendemain j'étais allé m'acheter ma place… sans avoir oublié de téléphoner à l'autre david qui lui aussi était fan… C'est bizarre non ? En hardcore, le seul groupe qui m'ait fait ressentir ce sentiment c'est Refused… Les 3 fois où j'ai pu les voir j'ai adoré… Bien que la première fois (en 1996) c'était vraiment le top du top…
Pour le pire concert de Tekken, ouais, c'est celui dont david parle… Malheureusement ce n'est pas le groupe qui jouait mal… mais lui qui ne sachant pas changer de corde était complètement désaccordé et au final plus personne n'avait envie de jouer… En plus il n'y avait pas beaucoup de monde au concert, il y avait des problèmes de bruit dans le bar… enfin, c'était l'enfer…

5) Comment est la scène locale ?

- Dav./guitare : Toulouse est quand même une grande ville, donc on compte pas mal de groupes dans la région surtout si on englobe les villes des alentours. On est bien fourni que ce soit en punk, en hardcore, en métal… même en grind (Hypoptalasias, Anal Rip, Turbopatatas, Drie Lagen qui est plus du fast punk) sans oublier la scène crust d'Auch (avec ses héros Disbeer et Sickness) Après le problème qu'il y a en ce moment c'est la pénurie de salle de concert pour les organisateurs. David qui est mieux placé que moi pour ça pourra te le dire. Il y a très peu d'endroits où c'est facile d'organiser des concerts sans qu'ils demandent un max de sous… En ce moment on recherche une salle pour Alienation Mental et Cerebral Turbulency ça serait les boules si ça ne se faisait pas. Après à ma connaissance il n'existe pas de salle de taille intermédiaire entre le petit bar et la grosse salle (style bikini) ce qui est dommage et assez paradoxal vu la taille de Toulouse.
- Dav./mic : Moi, je m'en bats les couilles… sérieux il y a pas mal de salle, mais les gens n'ont pas envie de voir des concerts de hardcore le plus souvent… pourquoi ? Parce que oui dans un bar le type veut gagner aussi sa croûte et donc veut vendre des boissons… Dans le hardcore la coutume veut que tu ailles boire dans la caisse ou sur le parking… et ça, ça a tendance à gonfler les patrons de bar… Il y a pas mal d'endroits où on ne peut plus faire de concerts à cause de ça… Ce qui manque, c'est plus des gens qui organisent des concerts… là au moins ça serait plus facile… Les gars qui viennent ils se croient tous dans le squatt de la ville quand ils arrivent… faut leur dire de pas entrer dans la bar avec leurs cannettes, faut leur dire de pas boire pile devant la porte… etc. etc. et toi, t'es comme un connard entre les deux camps : on te casse les couilles parce que les gens ne consomment pas assez, et on te prend la tête parce qu'on peut pas descendre voir le concert avec ses 12 chiens et son joints… Alors qu'est-ce qu'il faut faire ? Nous en tout cas on fait ce qu'on peut… Maintenant il y a des gens qui ne sont pas content : fallait pas faire jouer tel groupe, pas assez hardcore… fallait pas faire le concert là, pas bien la salle… fallait mettre une sono plus grosse, pas terrible le son… fallait… fallait pas… fallait… fallait pas… blablabla… mais qu'est-ce qu'ils font eux ? Rien !… donc qu'ils fassent un featuring avec ma pine.

6) Projets :

- Dav./guitare : Des 45t avec Children, le groupe de hardcore de Tarbes qui n'existe plus, avec Pekatralatak le groupe d'anarcho-punk " basque " et avec Second Rate, le groupe d'émopop de Besançon avec des titres stoner.
Merci pour l'interview.
- Dav./mic : Kiffe kiffe mec et prends en de la graine…
J'fais péter la discographie…
" we killed bruce " (démo k7, tekken record, 99)
w/ Hugaru Pitopo Poptaries Adventure (k7, V13, 99)
w/ Tennis Bastard (k7, Attack Of The Degoulinous Lombricus, 00)
w/ Digital Smart Republic (k7, V13, 00)
w/ Prime Cut (k7, V13, 01)
w/ Headway (7'', Paperplanecrash & WeeWee, 01)
" 15 " (k7, V13, 01)
" …vous interprètent une reprise de leur choix " (7'', Freaks, 01)
w/ Kuruma Bakudan/ Sickness (k7, Peace & Noise, 01)
w/ Romeo Is Bleeding (k7, V13, 01)
w/ Aghast (mcd, Aspidistra & WeeWee, 01)
w/ Agathocles (k7, V13, 02)
compils :
" nevermind silmarils just a tribute to Upstairs People " (cd-r, Brainless, 99)
" grind core free party " (vidéo, V13 & Attack Of The Degoulinous Lombricus, 01)
" recensement d'une musique qui respire " (lp, Potager Nature, 01)
" symbolic degeneration " (cd-r, Symbolic Prod., 01)
" halte au sketch " (cd-r, Ragondain Mondain, 01)
" your mother sucks cocks in hell " (k7, Zezette, 01)
" cd 2 : terreur " (cd-r, avec fanzine Your Sex Is My drug, 02)
" treize " (k7, V13, 02)
 

 

 

 

 

 


contact